Assurance de prêt

Les questions fréquentes sur les assurances de prêt

Les assurances de prêt sont incontournables pour obtenir un prêt quand on réalise un projet d’envergure tel que l’achat immobilier ou l’achat d’une voiture. Pourtant, cette partie assurantielle d’un prêt est souvent délaissée. Il n’y a pas que le taux du crédit qui doit attirer l’attention d’un prêt, mais aussi son coût d’assurance. Retrouvez dans cet article les questions les plus posées sur les assurances de prêt et leurs réponses.

Est-ce qu’il faut assurer tous ses prêts ?

Tout d’abord, autant le dire tout de suite, l’assurance d’un prêt n’est pas obligatoire que ce soit pour un prêt immobilier ou pour un crédit à la consommation. En effet, aucune mention légale n’oblige l’emprunteur à contracter une assurance pour venir garantir son prêt. Cependant, l’usage veut que cette assurance soit fortement recommandée par les organismes de prêt.

Cela se justifie par deux grandes raisons. D’abord, en assurant un prêt, on s’engage à faire face en cas de problème. Ainsi, on apporte une garantie à l’organisme prêteur qu’il sera remboursé, même si on est plus en mesure de le faire soi-même. Mais, c’est aussi une protection en cas de perte d’emploi, perte d’autonomie, voire même de décès. Cela protège la famille de l’emprunteur contre la perte du bien financé à crédit.

Peut-on changer d’assurance prêt

Une assurance de prêt n’est pas du tout définitive. De ce fait, il est tout à fait possible de changer de contrat d’assurance si celui-ci est déjà souscrit. Bien sûr, depuis quelques années, la loi a apporté plus de souplesse aux particuliers. Avec la loi Lagarde, on peut choisir librement son assurance de prêt lors de la souscription. Outre cette loi, on a aussi la possibilité de changer d’assurance grâce à la loi Hamon.

Ce changement peut d’ailleurs intervenir jusqu’à une année suivant la signature de l’offre de crédit. Toutefois, l’assurance emprunteur concurrente ou la nouvelle offre souscrite doit proposer des garanties équivalentes, avec une offre plus avantageuse. On ne peut donc pas réduire l’étendue de sa couverture.

Souscrire à l’assurance de la banque est-il obligatoire ?

Certes, toutes les banques offrent des contrats d’assurance de prêt, mais on n’est pas obligé de souscrire à celles-ci. Ces contrats s’agissent d’offres collectives, avec des garanties assez générales. On les appelle les contrats de groupe et tous les emprunteurs sont assurés de la même façon. L’inconvénient, c’est que la prime d’assurance peut être élevée dans le montant total du crédit.

Néanmoins, il est possible de proposer à la banque un contrat alternatif en faisant appel à un assureur ou un courtier. C’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance qui est un contrat individuel. On passe donc par un tiers pour être assuré. Ce contrat individuel est de 50 % moins cher que le contrat groupe de la banque.

Quelle est la part de l’assurance dans le coût de crédit ?

De manière générale, l’assurance emprunteur prend à peu près entre 0,20 % et 0,60 % du coût total d’un crédit. Il est à noter que cette part varie d’un emprunteur à un autre, et en fonction du projet. Attention toutefois, car il ne s’agit pas tout à fait d’une part réduite. Un petit dixième peut rapidement représenter des milliers d’euros. La meilleure chose à faire pour faire des économies, c’est de prendre le temps de comparer avant de s’engager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.